Éviscération 040 – Pas mort!

Bonjour chers éviscérés!

Ben non, Éviscération n’est pas mort. Il est bien vivant, ou au minimum mort-vivant! On a juste un éditeur bien occupé par la sortie de Quinze croix pour le lys rouge cet automne, par la révision de son prochain roman d’horreur Pornovores (c’est fini et il sera en librairie dans quelques semaines!) et par d’autres activités professionnelles fort prenantes qui n’ont pas rapport avec les livres d’horreur. Au cours des derniers mois, j’ai accumulé des informations que je voulais vous transmettre.

Commençons par le plus important.

La fin de la revue Clair/Obscur

Depuis plusieurs années, la revue Clair/Obscur fait partie intégrante du paysage horrifique québécois. Revue papier puis magazine web, Clair/Obscur a promu la littérature d’horreur québécoise avec un enthousiasme contagieux. Je remercie sincèrement Anne-Marie Bouthillier, qui s’est donnée corps et âme pour faire de ce projet la réussite qu’il a été. Cependant, toute bonne chose a une fin et l’éditrice a récemment annoncé que le projet était terminé. Ce fut une belle aventure! Au nom de la communauté de l’horreur du Québec, je remercie Anne-Marie et son équipe pour leur excellent travail.

« Quinze croix pour le lys rouge » dans Horreur Québec

La première critique du nouveau roman de Frédérick Durand a paru récemment dans le magazine web Horreur Québec. On en dit de belles choses : « Quinze croix pour le lys rouge infuse le paysage littéraire d’horreur du Québec de sang neuf avec l’enthousiasme d’une hémorragie. » Pour voir leur critique complète, visitez leur site.

L’horreur pure chez Filles de joual

En octobre dernier, j’ai donné une entrevue aux blogueuses de Filles de joual. Elles ont aussi passé en revue nos quatre anthologies. Voici une série de liens vous permettant de consulter les différents articles. Voici donc l’entrevue la plus récente sur le passé, le présent et le futur de La Maison des viscères!
Je crois que c’est assez pour ce Éviscération! Je vous reviens bientôt avec d’autres nouvelles d’horreur!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire