Éviscération 021 - Qui gagnera le prix Aurora/Boréal?

Bonjour cher Éviscéré!

Les dernières semaines ont été chargées d’évènements littéraires : Salon du livre de Trois-Rivières, Salon international du livre de Québec… Merci à ceux et celles qui sont passés pour jaser avec nous. Bien que La Maison des viscères n’avait pas de kiosque à Québec, plusieurs éviscérés sont venus me voir dans mes séances de signature de L’arbre maléfique; j’ai beaucoup apprécié ! Notre prochain évènement : le congrès Boréal, qui se tiendra à Québec du 5 au 7 mai prochain.

Promo d’avril – 2,99 $ pour la livraison

C’est le temps de commander des livres dans la boutique en ligne de La Maison des viscères. En avril, la livraison au Canada coute seulement 2,99 $, peu importe le nombre de livres que vous commandez. Profitez-en pour préparer vos lectures d’été ! Cliquez ici pour accéder à notre librairie en ligne.

Les finalistes du prix Aurora/Boréal 2017

Plusieurs de nos collaborateurs sont finalistes cette année!
  • Dans la catégorie « Meilleur roman » : Ariane Gélinas (Agonies et Écorché) pour Les cendres de Sedna et Frédéric Raymond (le valeureux éditeur de La Maison des viscères) pour L’arbre maléfique.
  • Dans la catégorie « Meilleure nouvelle » : Dave Côté (Bizarro) pour « Angle mort » dans Brins d’éternité 43 et Éric Gauthier pour « Éclairer l’origine » dans Solaris 199.
  • Dans la catégorie « Création artistique visuelle et audiovisuelle » : nos illustratrices Émilie Léger (qui a fait l’entête de Éviscération) et Mary Khaos (Bizarro et Écorché).
Cliquez ici pour lire la liste complète et choisir votre prochaine lecture!

Les finalistes du prix Jacques-Brossard 2017

Le prix Jacques-Brossard récompense les auteurs s’étant illustrés dans les littératures de l’imaginaire au Québec. Cette année, les finalistes sont :
  • Dave Côté (Bizarro) pour ses nouvelles « Angle mort », publiée dans Brins d’éternité, et « Je ne voterai pas » dans Solaris.
  • Martine Desjardins pour son roman La chambre verte, publié chez Alto.
  • Renaud Jean pour son roman Rénovation, publié par les éditions du Boréal.
Avez-vous un favori ?

L’éditeur a lu… Wasteland

Il s’agit d’une anthologie de nouvelles postapocalyptiques éditée par John Joseph Adams. Parfois, les anthos sont inégales. Pas cette fois-ci, presque toutes les nouvelles m’ont accroché. C’est un tour d’horizon, mené de main de maitre, de la littérature de fin du monde. Pas vraiment de l’horreur, mais une science-fiction sombre comme on l’aime.

Terreur 404

Les premiers épisodes de la web-série d’horreur québécoise Terreur 404 sont en ligne sur tou.tv. Vous pouvez visionner le premier épisode ici.

Code(s) polar

Nouvelle émission sur le polar à ICI ARTV. Plus de détails ici : http://ici.artv.ca/emissions/code-s-polar

Concours de Éviscération 21

J’ai profité du SILQ pour faire dédicacer le prix du tirage de ce mois-ci, le numéro 202 de Solaris. Dans ce numéro, d’excellentes nouvelles de Pascale Raud, Ariane Gélinas et Isabelle Lauzon. La gagnante est connue sous le pseudonyme de Fleur Interdite. Bonne lecture!

À bientôt, chers Éviscérés!

Frédéric Raymond, éditeur
La Maison des viscères

Connaissez-vous Edouard H. Bond ? (Éviscération 020)

Cette semaine, j’ai soumis l’écrivain culte Edouard H. Bond au questionnaire de Éviscération. Mais avant de passer à ses réponses, je vous invite à notre prochain évènement.
 
En fin de semaine, nous serons au Salon du livre de Trois-Rivières, au kiosque 32 avec Les Six Brumes. Plusieurs de nos auteurs seront là et je serai moi-même sur place le vendredi et le samedi. Je serai aussi au kiosque 8-9 pour dédicacer mon roman d’horreur jeunesse L’arbre maléfique. Venez nous rencontrer!
 
Et maintenant, j’ai le plaisir de vous présenter ce que l’écrivain Edouard « Hardcore » Bond a répondu au questionnaire de Éviscération. Connaissez-vous Ed? C’est l’auteur du slasher Maudits!, un roman trash autant dans le style que dans le contenu. Si vous aimez le gore et que vous ne l’avez pas lu, vous manquez quelque chose. Plus sérieux, son roman sur des adolescents bum Les Verrats mérite beaucoup plus d’amour qu’il n’en a reçu. Récemment, Edouard a signé le scénario du film gore Game of death.
 
Qui es-tu?
 
Chu l’écrivain culte Edouard H. Bond, auteur de quelques romans et films trash.
 
Peux-tu nous parler un peu de Game of death?
 
Game of Death, c’est un projet qui m’est arrivé en pleine face après le « succès » de La Chienne, un court-métrage/websérie qui s’est fait remarquer dans les festivals en Europe. Baz pis Seb, les réalisateurs de La Chienne, m’ont invité à écrire Game of Death quand des producteurs français ont allongé le cash. Game of Death est une websérie d’horreur distribuée par Blackpills en Europe, mais c’est aussi un long-métrage pour les festivals. Sa première mondiale aura lieu au SXSW d’Austin à la mi-mars, et il sera présenté entre autres à Fantasia à Montréal cet été. Pour l’histoire, en gros, on dit que c’est un croisement entre Jumanji pis Natural Born Killers. C’est une sorte de slasher inversé où les kids doivent tuer s’ils ne veulent pas mourir. C’est l’fun que ça sorte à SXSW parce qu’on est allé écrire une bonne partie du scénario à Austin.
 
Quel est le roman qui a le plus inspiré ton travail?
 
Y a pas vraiment de roman précis, mais des auteurs, comme Bukowski pis H. G. Wells. Sinon, chu un fervent lecteur de true crimes.
 
Tu visites une librairie imaginaire et tu trouves le livre de tes rêves. De quoi parle-t-il?
 
De plein de true crimes que je connais pas encore.
 
En quelques lignes, imagine une scène d’horreur.
 
C’est pas vraiment une scène d’horreur, mais je découpe les culottes de mes dates Tinder avec mon couteau quand je les ramène chez moi. Ça leu’ crisse une p’tite frayeur habituellement.
 
Suivez les liens suivants pour découvrir les livres de Edouard H. Bond.
 
Maudits!
Prison de poupées
Les verrats
 
Et ne manquez pas la bande-annonce de Game of death, qui a reçu beaucoup d’attention au festival SXSW!
 
À bientôt! J’espère vous rencontrer à Trois-Rivières.

Frédéric Raymond, éditeur