Éviscération 34 – De l'horreur romantique. Du verglas. De l'étrange.

Dans cet Éviscération, on vous présente la prévente des Six Brumes (avec Pornovores, le nouveau roman d’horreur pour adultes de notre éditeur!), on vous liste les gagnantes et gagnants des prix littéraires du printemps et on commente le plus récent numéro de Solaris.
 
Du nouveau chez Les Six Brumes
 
La maison d’édition Les Six Brumes a lancé leur prévente 2018. Vous pouvez commander leurs prochains livres maintenant pour aider la maison d’édition à financer les publications. Les livres seront livrés vers la fin de l’automne 2018. Voici les titres au menu :

Pornovores, de Frédéric Raymond : L’histoire d’une compagnie de films pour adultes qui s’installe dans des bureaux hantés. C’est une romance d’horreur. Frédéric Raymond est l’éditeur de La Maison des viscères et l’auteur de Jardin de chair.

Soleil de glace, de Carl Rocheleau : Après la crise du verglas, le froid n’est jamais reparti. C’est un roman de science-fiction hivernal. Carl Rocheleau est aussi l’auteur du roman Benoît, de la série Cobayes.

Nés comme ça, de Dave Côté : Des nouvelles étranges avec des personnages bizarres. Ce livre est inclassable. Dave Côté est aussi l’auteur de « Le jardin d’Ummfrang », dans notre anthologie Bizarro.

La prévente inclut aussi le roman Alizée et les Karneia, de Charlotte St-Jean-Perron, gagnante du concours Sors de ta bulle!

Contribuez à leur publication en participant à la prévente! Cliquez ici.


 
Gagnantes et gagnants de prix littéraires
 
Voici les œuvres gagnantes de prix littéraires en lien avec l’horreur, le fantastique ou la science-fiction. Bien qu’il ne s’agisse pas d’horreur, le roman De Synthèse, de Karoline Georges, gagnant d’un prix Boréal et du prix Jacques Brossard, est un de mes coups de cœur des derniers mois.
 
Prix Jacques Brossard
De Synthèse, de Karoline Georges, chez Alto.
 
Prix Aurora-Boréal
Meilleur roman : De Synthèse, de Karoline Georges, chez Alto.
Meilleure nouvelle : « La nuit aux trois démons », de Philippe-Aubert Côté, dans le collectif Horrificorama, chez Les Six Brumes.
Meilleur ouvrage connexe : Petit guide de la science-fiction au Québec, de Jean-Louis Trudel, chez Alire.
Meilleure bande dessinée : Le seigneur de Saint-Rock, de Francis Desharnais et Val Mo, chez Front Froid.
Création artistique audiovisuelle : Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve.
Fanédition : Horizons imaginaires
 
Prix Solaris
« La déferlante des mères », de Luc Dagenais, dans Solaris.
 
Prix Horizons imaginaires
Les Rivières suivi de Les montagnes, de François Blais.
 
Lecture de Solaris 213

Trois nouvelles de Solaris 213 ont attiré mon attention. « Fétiches funèbres », de Martine Bourque, présente un récit gothique qui amalgame cyberpunk et magie noire. « Ma station de métro », de Dave Côté, contraste des personnages opposés dans un contexte impossible, non sans rappeler certains éléments de « Le jardin d’Ummfrang ». « L’Odeur de tes racines », de Josée Lepire, explore l’importance des racines dans un récit de science-fiction qui m’a beaucoup touché (on est loin de l’horreur ici, par contre). C’est la première fois que je lis un texte à la deuxième personne, c’est-à-dire écrit au tu, qui marche.
 
Dans le prochain courriel, un auteur de renommée internationale répond au questionnaire d’Éviscération!



Annonce : Quinze Croix Pour Le Lys Rouge de Frédérick Durand

Vous l’attendez depuis longtemps! L’attente est bientôt terminée!
 
La Maison des viscères est fière d’annoncer sa prochaine publication :
 
Quinze croix pour le lys rouge
Un roman de Frédérick Durand
Illustré par Filip Ivanović
 
De quoi ça parle? Eh bien, c’est un slasher d’inspiration bien québécoise... Dans ce roman, Frédérick Durand a mis à profit son érudition horrifique pour écrire une histoire d’horreur sanglante qui rend hommage aux classiques du genre.
 
Pour le visuel, nous étions à la recherche d’un illustrateur capable de représenter le slasher classique sous un regard actuel. C’est pour cette raison que nous avons approché Filip Ivanović, un artiste qui signe le visuel associé au jeu vidéo d’horreur Dead By Daylight.
 
En attendant, si vous n’avez jamais lu Frédérick Durand, découvrez dès maintenant son roman Au rendez-vous des courtisans glacés.