Un cirque de monstres, Skeletron déchaîné et le retour de la reine des vampires (Éviscération 019)

Avez-vous vu la nouvelle page d’accueil de notre boutique en ligne? Vous pouvez la visiter en cliquant sur http://recits.visceres.com/ Cela dit, voyez maintenant ces terrifiantes nouvelles en vrac!

Le Cirque des monstres arrive bientôt!

Les Six Brumes lanceront bientôt leur prévente de 2017 sous le thème du Cirque des monstres! Nous vous tiendrons au courant dans Éviscération, mais si vous ne voulez rien manquer, je vous invite à les suivre sur Facebook ou à vous inscrire à leur infolettre.

Turbo Kid Tome 2 : Skeletron déchaîné.

Après L’Aventure perdue d’Apple, l’équipe RKSS et l’illustrateur Jeik Dion révèlent l’origine de Skeletron, le tueur au masque de squelette et à la scie ronde. Encore une fois, les illustrations en noir et rouge de Jeik Dion mettent en valeur une histoire pulp sanglante à souhait. Étonnamment, une touche d’humanité colore cette fiction postapocalyptique violente. Si vous avez aimé le film Turbo Kid et que vous carburez à la BD pulp, Skeletron déchaîné mérite une place dans votre collection.

Le retour de la reine canadienne des vampires

Dans les années 1990, les vampires étaient hot. Gothiques, érotiques et sans pitié, ils se sont assagis avec les années (même si j’ai l’impression que la version sauvage du vampire fera un retour bientôt). Une des séries marquantes de l’époque est Le pouvoir du sang, de Nancy Kilpatrick (traduite chez Alire). Je vais passer sous silence les volumes 3 et 4 de la série, car ils étaient assez médiocres, mais L’enfant de la nuit et La Mort tout près, c’étaient de la bombe. Tout ça pour dire que Kilpatrick démarre une nouvelle série vampirique : Thrones of blood. Le premier volume est disponible en numérique sur Amazon ou Smashword via Crossroad press. Aucune idée si c’est bon ou non. Anglais seulement.

(T)erreur 404

Saviez-vous que Sébastien Diaz (tsé le gars qui a une émission à son nom à Télé-Québec) était un fan d’horreur? Il prépare une série télé, une sorte de Twilligt Zone québécois. Selon lui, ça va être assez épeurant. La série est écrite par les auteurs Samuel Archibald (il y a une excellente nouvelle gore dans son recueil Arvida) et William S. Messier. Bien hâte de voir ça!

L’éditeur a lu Brins d’éternité no 46

La nouvelle Le jeu de la pendaison de Helen Marshall explore les légendes d’une sublime manière. Chapeau aux éditeurs pour avoir osé cette traduction! Autre texte digne de mention, une chronique intitulée Le cabinet du Docteur Bonin, où Pierre-Alexandre Bonin (docteur en Stephen King!) explore le solarpunk, un genre littéraire en émergence. Cliquez ici pour en apprendre plus sur Brins d'éternité.

À bientôt, chers Éviscérés!
 
Frédéric Raymond, éditeur
La Maison des viscères

Aucun commentaire:

Publier un commentaire