Éviscération 016 - Agonies en papier (enfin !), trois nouvelles gratuites et deux romans lus.

Beaucoup de choses pour vous dans ce Éviscération, alors on passe directement dans le vif du sujet !

Agonies en livre de poche, enfin !

Il est de retour ! Agonies en livre de poche, qui sent bon le papier et qui est doux. C’est le temps de réserver votre exemplaire. Vous pourrez l’acheter à la page suivante : https://visceres.samcart.com/products/agonies

Si vous profitez de l’occasion pour acheter les 4 anthologies de La Maison des viscères, on vous envoie l’édition limitée de Exodes au lieu de l’édition régulière. Et on donne en bonus un livre des Six Brumes ! C’est valide jusqu’à épuisement des stocks. Pour acheter les 4 livres, c’est ici :

Vous devez lire ces trois nouvelles gratuites.

Depuis 7 ans, le blogueur Richard Tremblay (aka L’ermite de Rigaud) organise un concours de nouvelles : Les 1000 mots de l’Ermite. Les gagnants de cette année viennent d’être dévoilés. L’horreur et l’étrange sont à l’honneur ! Voici les liens pour lire ces trois excellents textes par trois auteurs bien connus de La Maison des viscères.

En première place, Guillaume Voisine propose Les pieds dans le vide, une postapocalypse comme vous n’en avez jamais lu, narrée par un enfant. Guillaume a aussi écrit « Les contrastes de l’éternité » dans Bizarro.

La deuxième place revient à Frédéric Raymond (et oui, c’estmoi !), pour Pogné sous l’évier. Dans ce texte, la vie de laboratoire côtoie l’horreur et l’humour. Juste penser au titre me fait sourire.

Et en troisième place, Martin Mercure présente Toi et moi, une histoire de damnation éternelle. Martin a écrit la micronouvelle « Le rendez-vous du grand dormeur » dans Exodes.


L’éditeur a lu… Les cendres de Sedna d’Ariane Gélinas.

Jamais le fantastique érotique d’Ariane Gélinas n’a été aussi imaginatif et déstabilisant. Vous connaissez probablement le cyberpunk et le steampunk, découvrez maintenant le baleinepunk (ou le oceanpunk ?). Honnêtement, ce roman m’a surpris sur de nombreux aspects. Vous n’avez jamais lu un livre comme Les cendres de Sedna.

L’éditeur a lu… L’autre reflet de Patrick Senécal.

Comme d’habitude, ça se lit tout seul. Il y a de bonnes scènes qui mènent à une finale très satisfaisante. Mais derrière tout ça, il manque un peu de chair autour de l’os. Rien pour me faire déposer le livre, mais assez pour que je ne m’attache pas vraiment aux personnages. Lisez-le pour vous faire votre propre idée.

Des changements dans l’infolettre.

Pour ceux qui sont abonnés à l'infolettre (si ce n'est pas la cas, abonnez-vous ici), nous avons effectué des changements en dessous du capot de Éviscération. Certains d’entre vous ne verront pas de différences. Cependant, si vous receviez les extraits toutes les deux semaines, ces envois n’auront malheureusement plus lieu. Nous allons les remplacer par autre chose dans les prochaines semaines. Continuez de nous lire pour voir !


Sur ce, je vous souhaite un excellent mois de décembre. Et si la féérie de Nowel menace de vous engouffrer, offrez-vous une dose de Krampus ou de Black Christmas, ça va aider à la faire passer !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire