Exodes

Un des objectifs de La Maison des viscères est de mettre en valeur l’horreur québécoise. Quoi de mieux, pour faire valoir l’horreur de chez nous, que de construire un recueil ancré dans notre histoire et notre culture? Des histoires d’horreur bien ancrées dans le terreau québécois constitueront l'anthologie intitulée Exodes.

Le premier auteur qui rédigera une novella pour Exodes a vu sa première publication reconnue de manière flamboyante en remportant le Prix Solaris 2009 pour sa nouvelle de science-fiction "La vie des douze Jésus" : Luc Dagenais. Le texte de Luc a une saveur pulp très prononcée. Par son texte, il réécrit la fondation de la ville de Montréal dans un flot de sang, de sexe et de créatures indicibles.

Le second contributeur à Exodes est Nicolas Handfield. Scénariste, il a contribué à des émissions comme Le fric show et La culture pour ou contre. Il a publié une première novella d’horreur aux Éditions Z’ailées en 2011, Les shamans. Son texte revisite une figure mythique de la culture québécoise en l’habillant d’une robe diabolique et en la racontant comme un film de série B.

Le troisième auteur de Exodes a une feuille de route prestigieuse. Il a lui aussi remporté un Prix Solaris, mais aussi le Prix Aurora, trois fois le Prix Boréal et deux fois le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Pour Exodes, Daniel Sernine nous propose une réécriture sanglante d’un de ses textes classiques, qui oppose la société urbaine à celle de la campagne, au début de 20e siècle.

Bref, ce sont trois textes très différents profondément ancrés dans notre histoire et notre culture. Plus de détails sur Exodes seront annoncés sur notre site Web et sur notre page Facebook au cours de l’été.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire