L'état de l'horreur en 2013

2013, une année à travailler dans l'ombre pour préparer notre troisième anthologie d'horreur québécoise. Attendez de connaître le sommaire complet et de lire les trois textes étranges et puissants qui composeront notre prochain livre d'horreur, né sous le signe de la science-fiction et du bizarro! Un premier auteur a été annoncé le 31 décembre dernier, Dave Côté. Pour les autres, vous vous doutez bien qu'on vous fera languir un peu...

La campagne de financement "Parce que ne pas savoir lire c'est l'horreur" a occupé une partie de l'année 2013. Par la vente de l'aquarelle originale "Exodes" peinte par Yannick Bouchard et par la vente de reproductions de l'oeuvre, nous avons amassé un montant de 510$ que nous avons remis à la Fondation pour l'alphabétisation en novembre dernier. Un geste qui, nous l'espérons, aura contribué à la sensibilisation pour cette cause importante.

Le travail de nos auteurs et de notre illustrateur a aussi été souligné par quatre nominations au Prix Aurora-Boréal, pour les textes de Nicolas Handfield et de Luc Dagenais, l'illustration de Yannick Bouchard et le livre Exodes. L'auteur Luc Dagenais a aussi été nominé pour le prix Jacques Brossard. Ariane Gélinas, l'auteure de "Amarante" dans Agonies et de la micronouvelle "Lueurs froides", publiée dans l'édition limitée de Exodes, a à la fois remporté un prix Aurora-Boréal pour son roman Transtraïga publié au Marchand de feuilles et le prix Jacques Brossard pour l'ensemble de sa production de 2012. Geneviève Blouin, qui signe la micronouvelle "Crucifixion" dans Exodes, a remporté un prix Aurora-Boréal pour sa novella Le chasseur, publiée aux Six Brumes. En bref, une belle année pour les auteurs de La Maison des viscères. C'est sans compter les excellentes critiques de Exodes et de Agonies publiées, notamment, dans Solaris, Brins d'éternité et sur le web!

Et maintenant, on se lance tête première en 2014, avec la production d'un nouveau livre et des surprises qui vont vous tordre les boyaux! Sur ce, bonne année!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire